Bijou d'Asie Centrale

Bijoux d’Asie Centrale

Les bijoux d’Asie Centrale de la tribu Kuchi : des fabrications artisanales bien particulières.

Les bijoux d’Asie Centrale sont un retour aux sources bohèmes, notamment dans les contrées lointaines de l’Afghanistan.

J’aime partager ma fascination pour les bijoux tribaux issus des peuples nomades et notamment ceux de la tribu Kuchi.

Premièrement, il faut savoir que l’étymologie du terme Kuchi ou Kochi tire son origine du persan « Koch » signifiant « migration ». Cette dénomination regroupe plusieurs tribus Pachtounes. Ainsi, ces tribus voyageaient toute l’année entre l’Afghanistan et le Pakistan, quittant leurs montagnes en hiver pour y remonter en été.

C’est durant leurs incessants voyages qu’ils ont multiplié les occasions d’entrer en contact avec de nombreux autres peuples. Parmi eux, ceux de l’Inde, d’Asie centrale et du Tibet, du Moyen-Orient ou des tribus parsemant les terres de l’ex-URSS. C’est alors, grâce à ces nombreux échanges et à cette mixité avec les autres cultures, qu’ils ont pu varier leur art et se créer une véritable identité.

En effet, leurs bijoux reflètent toutes ces influences riches en pierres naturelles et aux techniques variées.

Il faut savoir que les artisans Kuchis étaient principalement des hommes. Ainsi, ils fabriquaient des bijoux pour leur famille ou pour des commandes spéciales.

En sélectionnant les plus beaux matériaux, ils pouvaient créer des pièces originales avec un mélanges atypiques d’anciennes pièces de monnaie, de pendentifs, de pierres naturelles (Lapis-lazuli, Malachite, etc.), de perles en pâte de verre colorée, de petits miroirs et autres clochettes et ornements en tous genres.

Bijoux d'Asie Centrale
Bijou tribu Kuchi – Afghanistan – Mode ethnique – Collection “Un bijou nommé Désir”

Osé et féminin, ce collier a un air de séduction et son design très élaboré fait la part belle aux bijoux tribaux.

Mais comment aborder la notion de l’Ethnie dans la mode occidentale ?

Il est vrai qu’actuellement les bijoux ethniques ont le vent en poupe. Et aussi, il est aisé d’en comprendre la raison. Non seulement leur esthétisme est indéniable mais  ils sont aussi porteurs d’histoire et ont une identité propre.

De plus, les représentations ethniques sont empreintes de traditions orales. Ces artisans nomades avaient un rôle précis au sein de la communauté. Ils assuraient la transmission de leur savoir faire de génération en génération dans un respect ancestral. Aussi, ces créations ne sont pas uniquement des ornements mais elles contribuent aux rites et coutumes de ces tribus.

De nos jours, grâce à notre mobilité, nous pouvons plus facilement découvrir et admirer ces créations si originales. Les tribus d’Afrique et d’Asie du Sud Est fournissent également de très belles pièces ethniques.

Espérons que cet artisanat conservera son âme et sa signification première et ne sera pas sacrifié sur l’autel de la consommation !

Collection de bijoux et objets vintage des années 1940 à 1990, de bijoux ethniques et de créateurs