Archives mensuelles : octobre 2018

Perles de verre du Kenya

Les perles de verre

L’or africain contre les perles de verre d’Europe. Une richesse toute relative, située entre fascination et trocs !

Là, où les perles de verre circulaient au gré du commerce et des exigences de la mode, les rois et reines imposaient leur pouvoir. De manière tout à fait spectaculaire, ils se montraient entourés de préciosité et de couleurs étincelantes.

Une légende africaine veut que les terres d’Afrique soient séparées en autant de royaumes que de perles. Continuer la lecture

Yves Gastou – Exposition « bagues d’homme »

Yves Gastou – « Bagues d’homme », un événement parisien à ne pas manquer !

Cette sublime exposition sur les « bagues d’homme » d’Yves Gastou a lieu à l’Ecole des Arts Joaillers de Paris avec le soutien de Van Cleef & Arpels du 5 Octobre au 30 Novembre 2018 au 31, rue Danielle Casanova – 75001 Paris.

Continuer la lecture

Collier ethnique Berbère

Les bijoux ethniques et de mariage des berbères de Tiznit

Les bijoux ethniques des berbères de Tiznit sont souvent portés lors des cérémonies de mariage.

Vive l’amour au pays des hommes libres !

Les bijoux ethniques des berbères de Tiznit témoignent d’un don artistique indéniable et d’une grande créativité. Effectivement, ces joailliers maîtrisent à la perfection les techniques de l’orfèvrerie et de l’émaillage. Mais si leurs bijoux nous paraissent souvent singuliers, c’est certainement en raison de ce savant mélange de pièces de monnaie et de préciosité. En atteste, le collier vintage en argent présenté ci-dessus. Effectivement, il est conçu avec d’authentiques pièces de monnaie en argent qui ont été émaillées et/ou serties de perles de verre. Il faisait partie d’un ensemble avec une coiffe mais a été séparé pour pouvoir être porté en toute occasion. Continuer la lecture

Yves Saint Laurent

Yves Saint-Laurent et les années Marrakech

Yves Saint-Laurent et les années Marrakech, une histoire de cœur qui commença en 1966.

En effet, c’est en 1966 qu’Yves Saint-Laurent séjourna pour la première fois à Marrakech fuyant le stress de la vie parisienne.

C’est alors qu’Yves Saint-Laurent fut rapidement conquis par cette magnifique ville ocre à l’exotisme coloré et aux parfums envoûtants portés par le Chergui, ce vent sec et chaud du Maroc. Il en fera sa ville de cœur et son deuxième lieu de résidence après Paris et apportera un soutien aux artisans locaux. Il se constituera également une collection inouïe d’art marocain ancien qui sera ensuite vendue en 2009 au profit de la lutte contre le sida. Continuer la lecture